kcb Beaune la Rolande Les Bienfaits du Karaté-do.

16 avril 2016 - 07:07

La pratique du Karaté-do doit être considérée comme une source d’épanouissement pour l’enfant. Différents axes de travail sont à privilégiés pour contribuer à atteindre les objectifs de développement psychomoteur, de confiance en soi, l’apprentissage du respect des règle de vie en communauté.

Les Bienfaits du Karaté-do.

POUR LES ENFANTS :

La pratique du Karaté-do doit être considérée comme une source d’épanouissement pour l’enfant. Différents axes de travail sont à privilégiés pour contribuer à atteindre les objectifs de développement psychomoteur, de confiance en soi, l’apprentissage du respect des règle de vie en communauté.

FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT MOTEUR

Sur le plan physique et physiologique, la pratique du Karaté-do va développer la souplesse, le renforcement musculaire et l’équilibre pour ne citer que les principaux. Sur le plan psychomoteur, qui concerne à la fois les aspects physiques et psychologiques, le Karaté-do va développer chez l’enfant des compétences indispensables comme :

La coordination générale

L’enfant la développera dans l’apprentissage des techniques, des déplacements, des enchaînements de différentes conduites spécifiques, etc.

La dissociation des membres

L’enfant doit être capable d’agir de manière différente mais simultanée avec ses bras ou ses jambes. Par exemple, dans l’apprentissage des techniques de poings.

La perception du « schéma corporel »

Il permet à l’enfant de prendre connaissance des parties du corps et de mieux ressentir son corps et ainsi de mieux gérer ses actions. Savoir rapidement agir ou réagir avec le poing avant ou la jambe arrière nécessite chez l’enfant la maîtrise de son corps et de sa position. En garde à droite, les repères ne sont pas les mêmes à gauche…

La latéralisation

Le Karaté-do par la symétrie des actions possibles contribue fortement à accélérer la reconnaissance de la droite et de la gauche. Cette aptitude est importante pour tous les apprentissages, en particulier la lecture et l’écriture.

La spatialisation

Elle permet à l’enfant de se situer dans l’espace qui l’entoure et de s’y mouvoir. L’apprentissage des katas et la pratique des situations de combat vont, comme pour la latéralisation, accélérer l’acquisition des repères importants pour l’enfant.

La perception des rythmes et du temps

Elle sera facilitée par l’apprentissage des katas mais également par les situations libres ou codifiées de situations de combat. L’enfant doit pouvoir suivre un rythme, l’accélérer en fonction des différents rythmes de ses partenaires. Le temps sera progressivement mieux perçu et mieux géré dans certains jeux de combat, par exemple l’enfant aura un temps défini pour réaliser une ou plusieurs actions. Mais il percevra aussi que le « temps passe plus vite quand on se concentre et que l’on prend plaisir à ce que l’on fait ».

L’adresse gestuelle

Elle sera développée quand il sera demandé à l’enfant de toucher telle ou telle cible avec le pied, le poing, le coude, le genou. Cela nécessitera le travail de compétences d’adresse gestuelle liées à la maîtrise du schéma corporel déjà évoqué.

La mémoire « intellectuelle »

Elle sera favorisée avec le nom des techniques exprimées en japonais. Le nom et le déroulement des katas qu’il faut connaître pour bien les exécuter, mais aussi la mémoire « motrice », celle des sensations dites « kinesthésiques » qui permet l’automatisation des gestes comme pour le vélo ou la natation.

 

DÉVELOPPER LA CONFIANCE EN SOIL’enfant a besoin d’être reconnu et valorisé afin qu’il puisse progresser sur le plan moteur et se dépasser en étant reconnu à travers sa pratique au sein du groupe.

Nos cours sont construits sur la base de l’échange entre les enfants et les professeurs afin qu’à travers la pratique, les enfants soient valorisés, trouvent confiance et réconfort, puissent s’exprimer avec leur corps à travers les jeux et apprennent les bases du Karaté-do dans la joie.

Les cours s’organisent autour de jeux avec des repères spatio-temporels, des techniques de karaté pratiquées dans un contexte ludique, des scénarios pour les aider à mémoriser par le corps et l’expérience vécue. Les professeurs veilleront à valoriser les acquis techniques de chacun au sein du groupe. Le passage de grade, à cet âge, a pour seul objectif de valoriser la pratique de l’enfant.

Nous restons très attentifs à son stade de développement moteur et mental, à ses progrès, sa maturité, sa motivation.

C’est pourquoi il est difficile de définir de façon précise un protocole de passage de grades. Cependant, d’une manière générale, un enfant qui s’entraîne régulièrement peut obtenir une ceinture par an. Dans le cas où cette progression ne serait pas linéaire, il est possible de passer un test technique, validé par une barrette noire visible sur sa ceinture et reconnue devant le groupe.

 

APPRENDRE À RESPECTER LES RÈGLES DE VIE EN COMMUNAUTÉ

 

C’est sur le plan cognitif, dans les rapports physiques et psychologiques de l’enfant avec son environnement proche, que la pratique du Karaté-do va aider à développer des compétences et des valeurs importantes à son épanouissement.

Ces compétences et ces valeurs éducatives s’articulent autour de plusieurs axes :

– Mon corps et moi-même, mon corps et les autres,

– Je suis à l’écoute et j’utilise tous mes sens,

– Je me confronte à une réalité physique,

– Je trouve du plaisir avec mon corps dans l’action,

– Je canalise et je gère mes émotions, je prends du recul face à une situation difficile

– Je trouve le calme et l’apaisement à la fin des activités,

– Je développe mon attention et mon sens de l’observation,

– Je me situe dans l’espace et le temps,

– Je respecte le cadre et les règles, je pratique les rituels,

– Je fais une différence entre moi-même et les adultes qui m’entourent,

– Je m’adapte pour bien vivre avec les autres,

– Je prends confiance de la place que j’ai dans le groupe,

– Je m’engage dans l’activité et je m’investis de façon régulière,

– J’utilise mon expérience vécue pour faire un lien avec d’autres domaines,

– J’analyse et je comprends mes difficultés et mes réussites.

 

Le corps est un vaste système connecté à la vie intérieure de l’individu, à son environnement et directement influencé par les circonstances extérieures et les différents rythmes imposés.

Dans une société en pleine mutation, où l’espace et le temps se sont considérablement réduits, où les rythmes biologiques de l’être humain sont malmenés, le corps et le psychisme doivent s’adapter ou en subir les conséquences.

Dans la société moderne, ce non-respect de soi et de son corps se vit à travers les maux actuels : non-respect des rythmes naturels et biologiques, « mal bouffe », comportements à risque, stress, addictions, surconsommation, prise de poids, sédentarité, individualisme, etc.

En parallèle une exigence d’être plus efficace, plus rapidement et sans problème de santé. L’individu et son corps doivent s’adapter rapidement. Les exigences demandées sont de plus en plus difficiles à atteindre. L’afflux d’informations saturent le corps et le psychisme de l’être : les réseaux sociaux, les smartphones, jeux video, internet, multipliant les connections. Cela entraîne des perturbations sur le corps et l’esprit, nos jeunes n’y échappent pas, avec la complexité de la période adolescente.

 

PLUSIEURS AXES DE DÉVELOPPEMENT POUR NOS JEUNES

 

Me dépasser physiquement et m’engager dans l’activité

Me dépasser physiquement et mentalement, apprendre à dépasser mes peurs, mes frustrations, ma fatigue pour trouver un plaisir réel par le travail du corps et apprendre à me libérer de mes émotions, de ma colère.

Le karaté est un moyen pour le jeune de se dépasser physiquement à travers l’apprentissage de techniques spectaculaires, efficaces et puissantes. L’investissement du jeune dans l’activité lui permettra d’observer son évolution, de découvrir tout son potentiel physique et moteur, de construire une assurance et une confiance en lui.

Sa progression dans l’apprentissage du combat (kumité) et des katas sera validé par l’obtention d’un ceinture de couleur.


Développer mon attention et ma vigilance dans un contexte rapide

Respecter le cadre et les règles, construire une rigueur et une méthode à travers l’apprentissage des techniques de karaté, me discipliner dans un cours de karaté en évitant la dispersion de l’esprit me permet d’avancer dans ma pratique et d’observer l’harmonie et le dynamisme dans le groupe.

Le karaté demande des efforts d’attention, de vigilance et développe une réactivité et une spontanéité lors de l’apprentissage du combat. De même, le contrôle de son corps permet d’augmenter l’efficacité des techniques et d’avoir une maîtrise de la situation.


M’adapter aux situations et développer un comportement responsable

Cette capacité que j’ai à mettre mon attention sur ce qui est essentiel m’apporte confiance, spontanéité et élimine petit à petit l’esprit de discussion qui est en moi. De même, je vais déplacer les comportements superficiels, défensifs, de comparaison envers l’autre pour gagner une attitude authentique, bien- veillante et solidaire.

Le rythme du cours, la rapidité des exercices techniques à effectuer, les rituels au sein du groupe ne me permettent pas de décider, parler ou négocier car je dois m’adapter rapidement pour conserver mon attention, économiser mon énergie et réagir en fonction du rythme et du groupe.


Ma place dans le groupe, mon attitude face aux règles

M’engager, être régulier aux entraînements, me discipliner et être ponctuel me permet de m’intégrer dans le groupe, améliore l’ambiance et participe au dynamisme de l’activité. J’intègre un groupe en faisant attention aux autres et je participe activement à éloigner de mon club les comportements individualistes. Cet engagement presque moral me permet de progresser en karaté et de voir plus loin, c’est avec cette détermination que je peux nourrir une réelle ambition.

Le Karaté-do est un art martial dont l’activité et l’apprentissage technique s’articulent autour d’un cadre.

Ce cadre, c’est le respect des règles, des rituels, du respect de soi et des autres. Ces notions fondatrices au sein du groupe permettent d’entretenir des relations bienveillantes et solidaires entre les jeunes. Le respect du cadre, c’est apprendre à aimer l’effort et une certaine forme de discipline : l’observation plus que la discussion, l’entraide par les jeux et les exercices à deux, l’apprentissage du combat dans un investissement total, une connaissance de moi-même et des autres, ce qui me permet d’avoir une place reconnue dans le groupe.

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre